Chirurgies du glaucome

Chirurgies du glaucome

Les opérations du glaucome ont pour but de diminuer la pression de l’oeil en créant une sorte de soupape par où s’évacue l’excès de liquide intraoculaire (l’humeur aqueuse). Elles ne constituent donc qu’un moyen, comme les collyres et le laser, de faire baisser la pression de l’œil et ne permettent en aucun cas de guérir du glaucome. Un suivi du glaucome restera donc nécessaire à vie, même après une intervention.

On propose une intervention le plus souvent quand les traitements par collyre et/ou le laser ne permettent plus de maintenir une pression suffisamment basse pour préserver le nerf optique à long terme.

Il existe 2 types d’intervention du glaucome :

  • L’intervention classique (trabéculectomie) est dite perforante: elle consiste à retirer une toute petite partie de la paroi oculaire (portion de trabeculum) et met en communication l’intérieur de l’œil ( la chambre antérieure) avec l’extérieur (l’espace sous conjonctival) après avoir confectionné une chicane qui sert de soupape (le volet scléral) pour éviter une baisse trop importante de pression.
  • Plus récente, la sclérectomie profonde non perforante est une variante qui consiste, après avoir confectionné le volet scléral, à amincir considérablement le trabeculum sans le perforer, permettant à l’humeur aqueuse de filtrer à travers pour s’évacuer dans l’espace sous conjonctival. Cette technique permet de diminuer le risque de complications, mais entraine une baisse de pression à terme statistiquement un peu moins élevée que la trabéculectomie classique.

En post opératoire, vous remarquerez peut-être une bulle de liquide sous la conjonctive (bulle de filtration) cachée sous la paupière supérieure, ce qui est normal.

Le succès de l’opération dépend en grande partie de la cicatrisation, qui tend à refermer l’ouverture pratiquée…

La surveillance et le traitement post-opératoire sont donc capitaux pendant la phase de cicatrisation. Des gestes complémentaires peuvent être nécessaires pour ajuster la pression ou pour freiner la cicatrisation (laser, injections, …)