Rétinopathie diabétique

Rétinopathie diabétique

Rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique est une grave complication du diabète qui touche 50% des patients diabétiques de type 2. L’excès de sucre dans le sang fragilise la paroi des petits vaisseaux entrainant leur rupture. En réaction, la rétine produit de nouveaux vaisseaux encore plus fragiles. Le phénomène s’amplifie et s’étend jusqu’à la macula (zone au milieu de la rétine) où se situe le centre de la vision. La macula s’épaissit, il se produit un œdème maculaire (gonflement de la macula), responsable alors d’une baisse de l’acuité visuelle qui peut être très importante et partiellement réversible.

La maladie est asymptomatique à ses débuts, les troubles de la vision signant fréquemment une atteinte évoluée et irréversible. Le diagnostic et le dépistage se font grâce au fond d’œil pouvant être complété par une angiographie. Le fond d’œil fait partie du bilan systématique de tout diabétique et doit être répété annuellement.

Le meilleur traitement de la rétinopathie diabétique est le bon

équilibre du diabète et de la tension artérielle.

La photocoagulation panrétinienne au laser (PPR), est le traitement spécifique de la RD proliférante. L’objectif est de prévenir le développement de nouveaux vaisseaux sur la rétine, de réduire le risque d’hémorragies du vitré et de décollement de la rétine mais pas de récupérer la perte d’acuité visuelle.

La vitrectomie est indiquée dans le traitement des formes avancées RD proliférante avec hémorragie du vitré ne se résorbant pas ou avec fibrose. Cette intervention chirurgicale (sous anesthésie locale ou générale) consiste à retirer le vitré de l’œil et lever d’éventuelles tractions vitréo-rétiniennes. La récupération de la vision peut demander plusieurs mois. La vitrectomie peut également servir à enlever du tissu cicatriciel résiduel après un décollement de rétine.